Biathlon - 06/12/2018

La Russie aurait menacé des dirigeants

L’affaire est sérieuse. Selon un journal tchèque, la Russie aurait directement menacé des dirigeants de la Fédération internationale de biathlon (IBU) après les révélations du scandale de dopage aux Jeux de Sotchi 2014. Jiri Hamza, le vice-président de l’IBU, l’a confié au quotidien Lidove Noviny. « Certains officiels russes nous ont menacés, ainsi que nos familles. Ils voulaient nous réduire au silence. C’était une période dure, mais je suis heureux que nous n’ayons pas abandonné », a-t-il expliqué. Pour rappel, la Fédération russe de biathlon (RBU) a été rétrogradée le 10 décembre 2017 au statut de membre provisoire de l’IBU. Elle dispose de droits limités, mais ses athlètes peuvent participer aux compétitions internationales. « Nous ne pouvons pas minimiser l’influence de la Russie sur l’IBU puisque notre ancien président, Anders Besseberg, l’a aidée durant aussi longtemps en camouflant les problèmes de ses athlètes sous le tapis, a suggéré Jiri Hamza. Mais nous n’avons aucune revanche à prendre, nous voulons instaurer un dialogue. C’est le principal changement. Car au cours des huit dernières années, l’IBU a été gérée par trois personnes et les autres étaient de simples pions déplacés par Besseberg et ses acolytes. » Anders Besseberg a été poussé à la démission après avoir été l’objet d’accusations de corruption. L’IBU est désormais présidée par le Suédois Olle Dahlin.

ActualitésVoir toutes les actualités