Etats-Unis - 17/10/2018

Mary Bono rend ses clefs

La période de gros temps se prolonge pour la gymnastique américaine. Mais, cette fois, l’affaire n’est pas directement liée au scandale Larry Nassar. Mary Bono, l’ancienne membre du Congrès américain choisie comme directrice générale par intérim, a annoncé sa démission mardi 16 octobre. Nommée à son poste le 12 octobre, elle n’aura donc pas tenu plus de 4 jours. Un record. En cause, un tweet posté sur son compte, où elle critiquait très directement l’utilisation par Nike du joueur de football américain Colin Kaepernick dans sa dernière campagne publicitaire. Depuis son arrivée à la tête de l’organisation, Mary Bono avait essuyé un feu nourri de critiques. La gymnaste Simone Biles, multiple médaillée olympique aux Jeux de Rio 2016, avait exprimé ses doutes quant aux capacités de l’ex élue républicaine à diriger la fédération. Dans un communiqué, USA Gymnastics explique avoir accepté la démission de Mary Bono, « dans l’intérêt de l’organisation. »

ActualitésVoir toutes les actualités