France - 17/10/2018

Plus d’impôt sur les primes de médaille

Le ministère français des Sports l’annoncé dans la soirée du mardi 16 octobre via un communiqué : les primes de médailles olympiques des Jeux d’hiver de PyeongChang 2018 (50 000 euros pour l’or, 20 000 € pour l’argent, 13 000 € pour le bronze), seront défiscalisées. Dans un premier temps, il avait été décidé que ces primes seraient soumises à l’impôt, contrairement à celles versées aux médaillés français des Jeux d’été à Rio 2016. Une différence de traitement qui avait conduit le biathlète Martin Fourcade et la skieuse paralympique Marie Bochet à envoyer un courrier à la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, pour dénoncer une situation jugée injuste et sans fondement. Dans son communiqué, le ministère des Sports annonce la défiscalisation « à titre exceptionnel » des primes des médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de PyeongChang. « Le gouvernement a été sensible à la situation financière délicate de certains sportifs bénéficiaires, ainsi qu’à l’appel à l’équité de traitement entre tous les artisans des succès sportifs français aux Jeux d’été comme d’hiver », explique le communiquéDans la foulée, le gouvernement a annoncé dès maintenant une revalorisation des « primes de l’Etat qui seront versées aux athlètes médaillés de l’été comme de l’hiver, à leurs guides mais aussi à leur encadrement », pour les Jeux de Tokyo en 2020 et Pékin en 2022. Combien ? Mystère.

La semaine dernière, Roxana Maracineanu avait elle-même souhaité un traitement «équitable» entre les sportifs des Jeux Olympiques d’été et d’hiver concernant la fiscalisation des primes de médailles. Dans la foulée, les députés avaient voté l’exonération complète et permanente des primes versées par l’État aux athlètes français ayant obtenu un titre olympique ou paralympique.

Ce mardi, le gouvernement a annoncé la défiscalisation «à titre exceptionnel» des primes des médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Pyeongchang. «Le gouvernement a été sensible à la situation financière délicate de certains sportifs bénéficiaires ainsi qu’à l’appel à l’équité de traitement entre tous les artisans des succès sportifs français aux Jeux d’été comme d’hiver», est-il précisé dans un communiqué. Par ailleurs, «le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de l’Etat qui seront versées aux athlètes médaillés de l’été comme de l’hiver, à leurs guides mais aussi à leur encadrement».

ActualitésVoir toutes les actualités