PYEONGCHANG 2018 - 09/10/2018

Un excédent de 55 M$

Le CIO peut respirer : PyeongChang 2018 ne viendra pas s’ajouter à la liste des Jeux ayant laissé une ardoise à éponger par le contribuable. Au premier jour de la session de Buenos Aires, lundi 8 octobre, le président du comité d’organisation des derniers JO d’hiver, Lee Hee-beom, a présenté son rapport final. Il révèle un excédent de 55 millions de dollars, très supérieur au résultat de 10 millions de dollars annoncé quelques mois plus tôt. Sans surprise, le CIO s’est attribué une partie des mérites du profit réalisé par les Sud-Coréens, rendu possible selon lui par les résolutions de l’Agenda 2020 et les préconisations de la Nouvelle norme. Dans un communiqué, l’organisation olympique liste quelques-unes des mesures pouvant expliquer un tel résultat : la fourniture clé en main par le CIO des services d’information olympique, les 30 000 sièges accrédités remis en vente pour le public, la suppression du deuxième centre de diffusion en montagne, un centre international de radio-télévision (CIRTV) 30 % plus petit et un centre principal de presse (CPP) déplacé dans une structure existante. En vertu des règles en usage aux Jeux, l’excédent de 55 millions de dollars sera divisé entre le CIO, le comité d’organisation et le comité olympique sud-coréen. Une bonne affaire pour tout le monde, donc, y compris pour le CIO.

ActualitésVoir toutes les actualités