Paris 2024 - 08/10/2018

Tours en base arrière

Logique. Située à seulement 1 heure de Paris en TGV, la ville de Tours veut se dessiner un avenir olympique. Son maire, Christophe Bouchet, a profité de l’inauguration de la nouvelle salle Grenon, destinée au volley-ball, pour annoncer un projet d’agrandissement de l’enceinte, afin d’en porter la capacité à 6 000 spectateurs (contre 3 100 aujourd’hui). Les travaux, dont le coût a été fixé à 30 millions d’euros, devront être terminés à l’horizon 2023-2024. Avec une telle réalisation, Tours souhaite servir de base arrière pour une ou plusieurs équipes de volley-ball avant les Jeux de Paris 2024.

ActualitésVoir toutes les actualités