Aviron - 18/09/2018

Les poids légers en danger

L’aviron aime la tradition. Fidèle à son habitude, sa fédération internationale (FISA) a tenu son congrès annuel au lendemain de la fin des championnats du monde, organisés à Plovdiv, en Bulgarie. L’occasion pour la FISA d’accueillir deux nouveaux pays membres, le Lesotho et Kiribati, portant ainsi à 155 le nombre de ses associations nationales. L’occasion, également, de procéder à l’élection ou ré-élection de plusieurs membres de ses commissions et de son conseil. Le poste de trésorier a ainsi changé de titulaire, le Britannique Mike Williams ayant décidé de renoncer à un nouveau mandat après 25 ans de service. Il a été remplacé par l’ancien rameur néerlandais Gerritjan Eggenkamp. Surtout, le président de la FISA, le Français Jean-Christophe Rolland (par ailleurs membre du CIO), a profité du congrès de Plovdiv, lundi 17 septembre, pour évoquer dans le cadre d’une « conférence des fédérations » l’avenir de la discipline aux Jeux olympiques. Avec un délicat dossier : les poids légers. Selon Jean-Christophe Rolland, il est déterminant de trouver  rapidement une alternative à une catégorie de poids menacée aux Jeux. La proposition de la FISA pour le programme de l’aviron aux Jeux de Paris 2024 sera décidée à l’occasion d’un congrès extraordinaire, prévu du 17 au 20 octobre 2020 à Londres.

ActualitésVoir toutes les actualités