AIBA - 17/09/2018

Le CIO ne veut pas Rakhimov

Rarissime. Selon le site Insidethegames, le CIO a écrit à l’Ouzbek Gafur Rakhimov, le président par intérim de la Fédération internationale de boxe (AIBA), pour lui conseiller de ne pas se présenter à l’élection à la présidence, prévue au début du mois de novembre à Moscou. Le courrier est daté du 31 août 2018. Il est signé par Paquerette Girard Zappelli, la responsable du département d’éthique et de conformité du CIO. Dans sa lettre, elle explique très clairement au dirigeant ouzbek que son élection pourrait compromettre les chances de la boxe de conserver son statut de sport olympique. Il est exceptionnel que le CIO intervienne ainsi dans le processus de désignation d’un président d’une fédération internationale. Arrivé à la tête de l’AIBA après le départ forcé de l’ancien président, le Taïwanais CK Wu, Gafur Rakhimov est précédé d’une sulfureuse réputation. Il figure notamment sur une liste de criminels établi par le FBI. A ce jour, un seul autre officiel a fait acte de candidature à la présidence de l’AIBA, le Kazakh Serik Konakbayev, président de la Confédération asiatique de boxe. La date limite pour déposer une candidature est fixée au dimanche 23 septembre. Pour être valide, un dossier doit comporter le soutien d’au moins 20 fédérations nationales.

ActualitésVoir toutes les actualités