IAAF - 07/09/2018

Clémence pour les dirigeants kényans

Surprenant. David Okeyo, l’ancien secrétaire général de la Fédération kényane d’athlétisme, a été blanchi par la commission d’éthique de l’IAAF des accusations de corruption dont il était l’objet depuis l’an passé. L’officiel africain était soupçonné d’avoir extorqué de l’argent à des athlètes de son pays en échange de son silence sur des affaires de dopage. Après enquête, l’IAAF n’a pas pu trouver de preuves crédibles de tels agissements, « au-delà de tout doute raisonnable. » Une décision qui ne changera pas la destinée sportive de David Okeyo, exclu la semaine passée du Conseil de l’IAAF pour avoir détourné de l’argent. L’ancien directeur exécutif de la Fédération, Isaac Mwangi, a lui aussi été blanchi par la commission d’éthique de l’organisation internationale.

ActualitésVoir toutes les actualités