JO 2026 - 10/08/2018

Milan défend sa dignité

La situation devient de plus en plus confuse en Italie autour du projet de candidature aux Jeux d’hiver 2026. Mercredi 1er août, le comité national olympique (CONI) a annoncé par la voix de son président, Giovanni Malago, vouloir proposer un dossier regroupant Milan, Turin et Cortina d’Ampezzo. Le maire de Milan, Giuseppe Sala, avait alors immédiatement réagi et manifesté son hostilité, expliquant que sa ville ne participerait pas à la gouvernance de la candidature. L’élu milanais a précisé sa position, jeudi 9 août, à l’occasion d’une interview avec la chaîne de télévision RAI3. « Nous ne nous sommes pas retirés, mais je ne laisserai pas la dignité de Milan être piétinée », a suggéré Giuseppe Sala. Le maire de Milan a confié que le président du CONI lui avait assuré pendant des mois que sa ville constituait le premier choix. « Puis il m’a expliqué au dernier moment, 24 heures avant l’annonce de la décision, qu’une telle option n’était pas possible pour des raisons politiques, a poursuivi Giuseppe Sala. J’ai demandé que soit organisée immédiatement une réunion. On m’a répondu que nous ne nous reverrions tous au mois de septembre. » La prochaine assemblée générale du CONI est prévue le 10 septembre.

ActualitésVoir toutes les actualités