MONDIAL 2018 - 12/07/2018

Pas un seul cas positif

Le football serait-il un sport propre ? La FIFA l’a annoncé jeudi 12 juillet, à trois jours du baisser de rideau : le Mondial 2018 en Russie n’a été marqué par aucun cas de dopage positif. L’organisation internationale explique avoir réalisé 2 761 tests avant le début du tournoi, puis 626 pendant la compétition, dont 108 de façon inopinée, en dehors des rencontres. Il s’agit du programme de contrôles le plus vaste de l’histoire du Mondial de football. Toujours selon la FIFA, les joueurs des quatre équipes présentes dans le dernier carré (France, Belgique, Croatie et Angleterre) ont été testés en moyenne 4,41 fois depuis le début de l’année. Bilan : pas un seul cas positif.

ActualitésVoir toutes les actualités