Paris 2024 - 05/07/2018

Chartres se propose en plan B

Le débat sur le coût et la configuration du futur centre aquatique des Jeux de Paris 2024 donne des idées aux élus de la ville de Chartres. Son maire, Jean-Pierre Gorges (LR), a écrit un courrier très officiel à Emmanuel Macron pour proposer d’utiliser le complexe aquatique L’Odyssée, ouvert en 2009, comme alternative pour les épreuves de natation et plongeon. « Je lis, depuis plusieurs mois déjà, des études et des articles qui émettent des doutes sérieux sur le projet initial de Saint-Denis, qu’il s’agisse des coûts de réalisation avant les Jeux et d’exploitation après les Jeux, comme de la capacité de la Métropole du Grand Paris à tenir les délais impératifs, explique l’élu de Chartes, cité dans l’Echo RépublicainIl serait plus simple d’investir dans le complexe chartrain, qui possède déjà deux bassins olympiques de 50 mètres, et qui accueille, souvent, des compétitions françaises, européennes et mondiales. La seule chose que nous n’avons pas, c’est une tribune de 20.000 places. Si on rajoute un bassin avec cette tribune, cela ne coûtera pas très cher, car toute l’infrastructure autour est déjà là. Chartres a tout pour accueillir les JO avec, en plus, la cathédrale en toile de fond ! » Moins coûteux, certes, mais complexe en termes de transport: Chartres est située à une centaine de kilomètres au sud de Paris.

ActualitésVoir toutes les actualités