Etats-Unis - 13/06/2018

Le dopage passible de prison

Les élus américains s’attaquent au dopage. Et ils le font avec les grands moyens. Un texte de loi a été adopté mardi 12 juin par la Chambre des représentants pour renforcer les sanctions à l’encontre des athlètes ayant recours à des produits interdits dans les compétitions internationales. Baptisé du nom de Grigory Rodchenkov, l’ancien directeur du laboratoire antidopage de Moscou, à l’origine des révélations sur la tricherie généralisée aux Jeux de Sotchi 2014, le texte prévoit des amendes pouvant aller jusqu’à 250 000 dollars et des peines de prison pouvant atteindre 10 ans. Elles concernent tout individu qui fabrique, distribue ou utilise des produits dopants dans le cadre d’un événement majeur du calendrier sportif international, dont les Jeux olympiques. L’Allemagne, le Kenya, et l’Italie ont déjà adopté des lois comparables.

ActualitésVoir toutes les actualités