Football - 28/05/2018

Une élection sur fond de polémique

Controverse en Afrique du Sud. Danny Jordaan, l’ancien patron du Mondial 2010, a été réélu dans un fauteuil à la présidence de la Fédération sud-africaine de football (SAFA). Un véritable plébiscite pour l’ancien politicien, crédité de plus de 95% des suffrages, seul en course pour son second mandat de 5 ans après le renoncement de son unique rival, l’ex arbitre Ace Ncobo. Mais, malgré les apparences, Danny Jordaan est loin de faire l’unanimité en Afrique du Sud. Il a été accusé de tentative de corruption dans l’attribution à l’Afrique du Sud du Mondial de football en 2010. Surtout, il est au cœur d’une affaire de viol. La chanteuse sud-africaine Jennifer Ferguson l’accuse de l’avoir abusée sexuellement en 1993, dans une chambre d’hôtel à Port Elizabeth. Sa victoire en poche, Danny Jordaan a déclaré devant les votants qu’il ambitionnait de déposer une candidature de l’Afrique du Sud au Mondial féminin et à la Coupe du Monde des clubs.

ActualitésVoir toutes les actualités