MONDIAL 2018 - 14/05/2018

La Russie refuse Hajo Seppelt

L’affaire fait grand bruit en Allemagne. Logique. Le journaliste Hajo Seppelt, dont les enquêtes pour le compte de la chaîne de télévision ARD ont révélé en 2015 le dopage d’Etat en Russie, s’est vu refuser un visa par les autorités russes pour couvrir le Mondial 2018 de football. Une décision visiblement peu appréciée par les autorités allemandes. Dagmar Freitag, le président de la commission sport au Parlement, l’a jugée « non seulement injustifiée, mais surtout scandaleuse. » Quant au président de la Fédération allemande de football, Reinhard Grindel, il a écrit à la FIFA pour l’exhorter à user de son influence pour régler rapidement cette affaire. Selon la presse allemande, Hajo Seppelt a obtenu de la FIFA une accréditation pour couvrir le prochain Mondial, mais le blocage est intervenu au moment de sa demande de visa. Son employeur, ARD, a expliqué que sa demande avait été refusée vendredi 11 mai, le journaliste figurant sur la liste des « persona non grata » en Russie.

ActualitésVoir toutes les actualités