France - 20/04/2018

Une gouvernance partagée

Les temps changent dans le sport français. Laura Flessel, la ministre des Sports, et Denis Masseglia, le président du comité national olympique (CNOSF), doivent officialiser ce vendredi 20 avril à Paris la création d’une nouvelle structure destinée à partager la gouvernance du sport. Son nom n’a pas encore été choisi, son budget reste flou et il n’a pas été précisé si elle prendrait la forme d’un groupement d’intérêt public (GIP), d’une association ou d’un établissement public. Le chemin reste long, donc. Mais il est acquis que ce nouvel acteur rassemblera le ministère, le CNOSF, les collectivités locales et le monde économique. Selon Laura Flessel, citée dans l’Equipe, « chacun participera à cette structure, mais gardera ses prérogatives. Cette organisation aura deux pieds, un sur la haute performance et l’autre sur le développement du sport pour tous. » Présenté comme inédit, ce modèle pourrait être mis en place avant la fin de l’année 2018. Reste à définir les « prérogatives » de chacun des intervenants. Pas simple.

ActualitésVoir toutes les actualités