Natation - 19/04/2018

Garfyas nie en bloc

Tamas Garfyas, l’ancien président de la Fédération hongroise de natation, arrêté mardi 17 avril à Budapest dans le cadre d’une enquête pour meurtre, nie en bloc les accusations. Son avocat a confirmé aux médias hongrois que le dirigeant sportif, membre du Bureau de la FINA, avait été interrogé plusieurs heures par la police hongroise après son arrestation. Il est soupçonné d’avoir commandité l’assassinat en février 1998 du milliardaire Janos Fenyo, un magnat des médias. « Il a fermement rejeté les accusations », a expliqué son avocat Janos Banati, précisant que Tamas Garfyas et Janos Fenyo avaient effectivement eu un différent à la fin des années 90, mais qu’ils l’avaient réglé et s’étaient réconciliés. L’ancien président de la Fédération hongroise de natation, poussé à la démission en 2016, est toujours retenu par la police de Budapest.

ActualitésVoir toutes les actualités