Paris 2024 - 17/04/2018

L’équitation ne veut plus de Versailles

Curieux retournement de veste. Selon l’Equipe, la Fédération française d’équitation (FFE) ne veut plus de Versailles comme site des épreuves olympiques aux Jeux de Paris 2024. Le site Internet du quotidien cite, sans le nommer, un dirigeant de la FFE: « Versailles, c’est l’image d’un élitisme supplémentaire dont l’équitation n’a vraiment pas besoin, alors que nous essayons depuis des années de nous adresser à un public plus large. » Pour un autre opposant au projet, lui aussi anonyme, Versailles présenterait l’inconvénient de ne pas laisser le moindre héritage une fois les Jeux terminés. « Il ne restera rien, dit-il. Or, nous étions sur la base d’un projet pérenne au début de la phase de candidature de Paris pour les JO 2024. Il n’est pas possible de s’en satisfaire. » Une position d’autant plus surprenante de la part de la FFE que le site de Versailles a toujours figuré dans le dossier de candidature. La Fédération travaillerait de son côté sur plusieurs sites alternatifs, tels que Fontainebleau, Longchamp, Chantilly, Grobois, Jardy ou Lamotte-Beuvron.

ActualitésVoir toutes les actualités