Football - 13/04/2018

L’Amérique du Sud veut avancer le temps

Le passage de 32 à 48 équipes au Mondial de football se fera-t-il en 2026? La FIFA l’a décidé ainsi, mais les choses pourraient changer. Les 10 pays membres de la Conmebol, l’association sud-américaine de football, poussent à une réforme du format dès la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Le président de l’organisation continentale, le Paraguayen Alejandro Dominguez, a bouclé le congrès annuel à Buenos Aires en remettant à Gianni Infantino, le président de la FIFA, un courrier réclamant d’avancer le processus. « Nous demandons que le Mondial 2022 se joue déjà avec 48 équipes » a-t-il expliqué. La Conmebol dispose de cinq places pour le Mondial de 2018, décrochées par le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay, la Colombie et le Pérou. Dans la formule à 48, l’Amérique du Sud comptera six pays qualifiés, plus un éventuel septième, s’il remporte le barrage contre une sélection d’Océanie. Réaction de Gianni Infantino: « L’idée est très intéressante, il faut étudier la faisabilité. Si c’est possible, pourquoi pas. »

ActualitésVoir toutes les actualités