SPORTACCORD - 10/04/2018

Investissement et retombées

J – 5 à Bangkok avant la 16ème édition de SportAccord. L’événement annuel, organisé pour la première fois dans la capitale thaïlandaise, débute dimanche 15 avril 2018 au Centara Grand & Convention Centre, l’un des complexes les plus vastes de la ville, tout à fois hôtel, centre de conférence et zone commerciale. Il fermera ses portes vendredi 20 avril. Dans l’intervalle, SportAccord aura déroulé un programme plus étoffé que jamais, avec l’habituel série de conférences, musclée par trois séminaires thématiques, dédiés à la législation du sport (LawAccord), aux médias (MediaAccord), et la santé par le sport (HealthAccord).

Pour la Thaïlande, l’enjeu est de taille. Le pays veut profiter de la présence à Bangkok du ban et de l’arrière-ban du mouvement sportif international, Thomas Bach en tête, pour s’afficher comme une plaque tournante du sport et de son économie en Asie du sud-est, voire sur tout le continent asiatique. Sakon Wannapong, le président de l’agence nationale Sports Authority of Thailand, en charge de l’organisation, l’a expliqué au quotidien anglophone The Nation: « Le gouvernement a investi 200 millions de bahts dans la manifestation (5,2 millions d’euros). Certains pourraient juger cette somme trop importante. Mais elle est parfaitement justifiée par l’impact que notre pays peut retirer de SportAccord 2018, notamment pour l’organisation d’événements majeurs dans l’avenir, pour l’industrie du sport en Thaïlande, et pour les relations que nos agences et institutions entretiennent avec les fédérations internationales. »

L’édition 2018 coïncidera avec la période de Songkran, la fête du Nouvel an bouddhique, l’un des moments les plus festifs de l’année en Thaïlande.

ActualitésVoir toutes les actualités