Mondial 2026 - 09/04/2018

Le rapport qui dérange

La campagne de candidature au Mondial de football 2026 entre dans sa phase décisive avec la visite dans les pays candidats de la commission d’évaluation de la FIFA. Le groupe d’experts débute sa tournée de 5 jours ce lundi 9 avril en Amérique du Nord, avec une première étape à Mexico, avant de poursuivre sa route à Atlanta, Toronto, puis dans le New Jersey. La semaine prochaine, il se rendra au Maroc, l’autre pays candidat. Selon les règles de la FIFA, les deux rivaux doivent présenter un rapport indépendant sur la situation des droits de l’homme dans le ou les pays en lice. Il sera intégré au document publié par la commission d’évaluation avant le vote du Congrès de la FIFA, le 13 juin à Moscou. L’agence Associated Press révèle que le Maroc n’a pas souhaité divulguer ce rapport aux médias. L’équipe américaine (Etats-Unis, Canada et Mexique) l’a fait. L’enquête avait été confiée au cabinet spécialisé Ergon, basé à Londres. Elle pointe un risque sur les droits et la sécurité des femmes au Mexique, où seraient disputées 10 rencontres en cas de victoire du dossier américain. Selon le rapport d’Ergon Associates, « la majorité des femmes habitant à Mexico a déjà été victime de violences sexuelles (harcèlement verbal ou attouchements) dans la vie de tous les jours. »

ActualitésVoir toutes les actualités