Mondial 2026 - 20/03/2018

Les Américains défendent leur projet

La bataille est lancée dans la course à l’organisation du Mondial de football en 2026. Samedi dernier, le Maroc a présenté son projet lors d’une conférence de presse à Casablanca. Lundi 19 mars, les Américains ont repris la parole en défendant leur projet, notamment sur les questions d’équilibre géographique entre les trois pays, Etats-Unis, Canada et Mexique. En cas de victoire, le 13 juin à Moscou, 60 des 80 rencontres du tournoi seraient jouées sur le sol américain, le Canada et les Mexique en héritant chacun de 10. « La répartition des matchs proposée à la FIFA reflète les ressources des trois pays, a suggéré le président de la Fédération américaine de football, Carlos Cordeiro. Aux États-Unis, nous avons une abondance de stades et de villes qui peuvent accueillir des matches. Voilà pourquoi nous en aurions 60. » Interrogé sur la difficulté présumée des supporteurs à se déplacer sur un territoire aussi vaste, le président de la Fédération mexicaine de football, Decio De Maria, a souligné qu’il serait facile pour les amateurs du nord du Mexique d’assister à des matches au sud des États-Unis. « Je pense que c’est la même chose pour les Canadiens, a-t-il poursuivi. Ils pourront aller facilement voir des matches dans le nord des États-Unis.« 

ActualitésVoir toutes les actualités