CIO - 14/12/2017

Gilady garde sa place

Accusé de harcèlement sexuel dans son pays par deux femmes journalistes, Alex Gilady n’a rien perdu de ses privilèges de membre du CIO. Le dirigeant israélien conserve même toutes ses casquettes, dont celle de vice-président de la commission de coordination des Jeux de Tokyo 2020. Il était présent dans la capitale japonaise, en début de semaine, pour la 5ème visite de la commission. Selon le Jerusalem Post, il a même eu droit à un gâteau d’anniversaire lors du dîner de gala de la visite, mardi 12 décembre, trois jours après la date de son 75ème anniversaire. Selon John Coates, le président de la commission de coordination, le CIO n’a actuellement aucune raison de suspendre Alex Gilady. « Je suis au courant de ces accusations, a expliqué l’Australien à Tokyo. Tout comme je sais qu’il les conteste de façon très ferme. Le CIO en a été informé. Mais je ne vois actuellement aucune raison de l’empêcher d’être avec nous. » L’affaire Alex Gilady a été confiée à la commission d’éthique du CIO, mais sans résultat pour le moment.

ActualitésVoir toutes les actualités