CIO - 07/12/2017

L’AIBA sous étroite surveillance

La Fédération internationale d’haltérophilie n’est pas la seule organisation dans le viseur du CIO. Mercredi 6 décembre, la commission exécutive s’est également intéressée de près au cas de l’AIBA, en pleine tourmente depuis plusieurs mois. Thomas Bach a avoué les « inquiétudes majeures du CIO concernant la situation ». Le dirigeant allemand a reconnu: « Il y a des questions de gouvernance et aussi le fait que les rapports financiers n’ont pas été totalement transparents ». A l’image de l’IWF, l’AIBA devra pondre « un rapport complet » à remettre au CIO à la fin du mois de janvier prochain. Le CIO a précisé que sa contribution financière à l’AIBA sera suspendue jusqu’au règlement du problème. Pour rappel, la crise de gouvernance à l’AIBA a conduit son président, le Taïwanais CK Wu, a remettre sa démission. Il a été remplacé par l’Italien Franco Falcinelli, président par intérim dans l’attente d’une élection prévue lors du prochain congrès extraordinaire, le 27 janvier à Dubaï.

ActualitésVoir toutes les actualités