Russie - 13/10/2017

La Russie veut se faire entendre

L’impatience commence à gagner le mouvement sportif russe. Et, avec elle, une certaine amertume. Réunis à Moscou pour une énième réunion sur la lutte antidopage, plusieurs dirigeant sportifs ont exprimé publiquement leur incompréhension devant l’attentisme de certaines organisations internationales. Selon eux, le mouvement olympique ne reconnaît pas les progrès de la Russie en matière de lutte antidopage. « Malheureusement, il semble que les informations sur la réforme de notre système ne soient pas connues de tous », s’est plaint Alexander Zhukov, le président du comité national olympique. Pour y remédier, la Russie a décidé de produire un document en anglais détaillant sa nouvelle politique de lutte contre le dopage. Il a également été demandé aux officiels russes de se rapprocher des différentes fédérations internationales afin de mieux les informer des progrès du sport russe. Pour rappel, la Russie est toujours suspendue par l’IAAF et par le Comité international paralympique (IPC).

ActualitésVoir toutes les actualités