Dopage - 10/10/2017

Un seul cas positif à Vancouver 2010

Les Jeux d’hiver seraient-ils plus propres que leur version estivale? A Vancouver, sans doute. Le CIO a annoncé via un communiqué, lundi 9 octobre, avoir bouclé la vaste opération de ré-analyse des échantillons des Jeux d’hiver 2010 dans l’ouest canadien. Sur les 1710 prélèvements d’urine disponibles, 1195 ont été re-testés, soit 70%. Parmi eux, les échantillons de tous les médaillés et tous les athlètes russes présents à Vancouver 2010. Résultat: un seul athlète positif. Son identité n’a pas été révélée par le CIO, sa nationalité non plus.

Par ailleurs, le CIO annonce la création d’une « task force » antidopage d’avant Jeux de PyeongChang 2018. Elle regroupera des experts du CIO, de l’AMA, des fédérations internationales des sports d’hiver, plus un représentant des agences nationales antidopage du Danemark (ADD), Canada (CCES), Japon (JADA), Grande-Bretagne (UKAD, et Etats-Unis (USADA).

ActualitésVoir toutes les actualités