PYEONGCHANG 2018 - 06/10/2017

L’Allemagne ne prendra pas de risques

L’Allemagne ne prendra aucun risque en cas de nouvelle escalade des tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Et ses athlètes pourront renoncer aux Jeux de PyeongChang 2018 s’ils sentent leur sécurité menacée. Telle est, en substance, la position d’Alfons Hörmann, le président du comité olympique allemand (DOSB). Le dirigeant l’a expliqué à l’occasion d’une interview avec le quotidien Stuttgarter Zeitung : « Personne n’est forcé contractuellement de participer aux Jeux de PyeongChang. Si certains de nos athlètes décident de ne pas venir car ils ne se sentiraient pas en sécurité, je les comprendrais parfaitement. Nous voulons tous profiter de la joie des Jeux. Mais si le risque devenait trop fort (…), nous savons tous ce que nous aurons à faire. » Une position qui se rapproche de celle de la ministre française des Sports, Laura Flessel, la première à exprimer publiquement un possible renoncement aux Jeux en cas de risque pour la sécurité de la délégation.

ActualitésVoir toutes les actualités