Kenya - 07/09/2017

Kip Keino veut garder son fauteuil

Nouveau retournement de situation dans le sport kényan. Selon Associated Press, Kip Keino aurait finalement décidé de se présenter à l’élection à la présidence du comité national olympique (NOCK), prévue le 29 septembre à Nairobi. L’ancienne légende du demi-fond, qui a occupé la présidence de l’organisation depuis 1999, avait choisi de renoncer à un nouveau mandat. Il ne figurait pas dans la liste des postulants lors de l’élection du mois de mai dernier, annulée au dernier moment après un recours de certaines fédérations nationales. Mais Kip Keino aurait changé d’avis et pris la décision de se présenter face à Paul Tergat, l’ancien recordman du monde du marathon, seul candidat déclaré à ce jour. La candidature de Kipchoge Keino pourrait assombrir l’avenir du mouvement olympique kényan. Le CIO a en effet suspendu son aide financière au NOCK à la suite de l’annulation des élections du mois de mai dernier, menaçant l’organisation nationale de sanctions plus radicales si une nouvelle direction n’était pas mise en place avant la fin du mois de septembre. Annoncée comme une formalité, la prise de pouvoir de Paul Tergat s’annonce désormais nettement plus aléatoire. En plus de Kip Keino, un troisième dirigeant, Waithaka Kioni, le président de la Fédération kényane de volley-ball, pourrait également se dresser sur sa route.

ActualitésVoir toutes les actualités