IAAF - 01/08/2017

La Russie devra encore patienter

Tout sauf une surprise. Réuni à Londres, le Conseil de l’IAAF s’est prononcé à l’unanimité, lundi 31 juillet, pour recommander au Congrès de l’organisation de maintenir la suspension de la Russie, décidée en novembre 2015. En cause, un manque de progrès de l’athlétisme russe dans sa politique antidopage. Commentaire de Rune Andersen, le président de la « task force » de l’IAAF sur le dopage en Russie: « Notre impression est que les Russes veulent remplir tous les critères souhaités et qu’ils ont vraiment fait des progrès, mais il reste des sujets à résoudre. Il y a un long chemin à mener et on essaye de travailler avec la Russie pour qu’elle change de culture. » Parmi les zones d’ombre, l’absence de « contrôles significatifs et complets », ainsi que le manque de mesures radicales, suspensions notamment, pour certains entraîneurs convaincus d’avoir dopé des athlètes.

ActualitésVoir toutes les actualités