CIO - 11/07/2017

Les règles d’une meilleure gouvernance

Curieux timing. A 24 heures d’un vote sur la double attribution des Jeux annoncé historique pour le mouvement olympique, la commission exécutive du CIO s’est penchée lundi 10 juillet sur l’épineuse question de la gouvernance. Elle a écouté le compte-rendu d’une longue enquête conduite à sa demande par le cabinet suisse IMD (International Institute for Management Development). Le document recommande 33 résolutions censées améliorer le fonctionnement et l’intégrité de l’organisation olympique. Parmi elles, une plus grande indépendance de la commission d’éthique, notamment par rapport à l’administration du CIO. L’étude menée par IMD identifie également sept situations, qualifiées de « dilemmes », susceptibles de menacer les règles d’éthique et de bonne gouvernance du CIO au cours des prochaines années. En tête de liste, le pactole de la Solidarité olympique, une enveloppe de 500 millions de dollars à distribués aux comités olympiques nationaux au cours de l’olympiade. La commission de la Solidarité olympique est présidée par Sheikh Ahmad al-Fahad al-Sabah, également président de l’ACNO, qui a démissionné en avril dernier de la FIFA après avoir été impliqué dans une affaire de corruption.

ActualitésVoir toutes les actualités