Algérie - 12/06/2017

Les contestataires en appellent au CIO

Le ton monte dans le mouvement sportif algérien. Les représentants de plusieurs fédérations sportives ont tenu une conférence de presse, samedi 10 juin à Alger, afin de réitérer leur  »mécontentement » des conditions ayant entouré le déroulement de l’assemblée générale élective du comité olympique et sportif algérien (COA), organisée le 27 mai 2017. Une assemblée générale qui a débouché sur la réélection de Mustapha Berraf pour un nouveau mandat de 4 ans à la présidence de l’OCA.  »Aujourd’hui, 37 fédérations sont là pour parler des défaillances enregistrées lors de l’Assemblée générale et dénoncer les nombreuses et graves irrégularités constatées », ont expliqué les meneurs du mouvement, cité sur le site du quotidien El Moudjahid.

Les présidents des fédérations algériennes de natation, haltérophilie, cyclisme, tennis de table, badminton et basket-ball, démissionnaires du bureau exécutif du COA après leur élection le 27 mai dernier, ont précisé que leur décision avait été « mûrement réfléchie » et assuré que le ministère de la Jeunesse et des Sports ne leur avait jamais instruit de le faire. « Nous ne reconnaissons nullement les résultats de la mascarade qui a eu lieu le 27 mai 2017 », ont ajouté les six présidents. Ils ont précisé qu’ils avaient sollicité une entrevue avec Thomas Bach, le président du CIO, pour lui exposer les « violations du règlement » constatées lors de l’assemblée générale élective.

Réaction de Mustapha Berraf, le président du comité olympique algérien, cité par liberté-algérie.com: « Attendons le verdict du CIO pour en finir avec cette histoire à dormir debout ou une seule personne veut imposer son diktat au monde sportif. Je suis serein et je n’ai aucun doute que ces soi-disant contestataires seront déboutés par le CIO. Je pense que le mouvement sportif national doit retrouver son calme et sa sérénité pour le bien du pays, loin de toutes velléités de règlements de comptes. »

ActualitésVoir toutes les actualités