TAS - 07/06/2017

Les larmes de Johaug

Séquence émotion au Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne. Présente à l’audience de l’appel de la FIS après sa suspension pour dopage, la fondeuse norvégienne Therese Johaug a assuré à la télévision de son pays qu’elle avait versé quelques larmes. « Tous mes souvenirs me sont revenus en mémoire, a-t-elle expliqué à sa sortie du tribunal. Je me suis senti submergée par l’émotion. Je ne vais pas le cacher : j’ai versé quelques larmes. » Suspendue pour 13 mois après un contrôle positif au clostébol, un stéroïde anabolisant, Therese Johaug avait été blanchie, la cour de justice norvégienne estimant  qu’elle n’était pas entièrement responsable d’avoir utilisé un baume à lèvres contenant ce produit interdit, mais approuvé par l’équipe norvégienne. La Fédération internationale de ski (FIS) a porté la sanction en appel auprès du TAS. Son verdict devrait être connu d’ici quelques semaines.

ActualitésVoir toutes les actualités