France - 12/05/2017

Un nouveau mandat pour Denis Masseglia

Pas de mauvaise surprise pour Denis Masseglia. Le dirigeant marseillais a été réélu à la présidence du comité olympique français (CNOSF), jeudi 11 mai à Paris. En poste depuis 2009, il rempile pour un 3ème et dernier mandat, après l’avoir emporté au 1er tour de scrutin face à ses deux rivaux, Isabelle Lamour et David Douillet. A 69 ans, Denis Masseglia a obtenu 556 voix, contre 385 à la présidente de la Fédération française d’escrime. Revers cuisant, en revanche, pour David Douillet. Le double champion olympique de judo, ex ministre des Sports, n’a pas pu rassembler plus de 54 voix. Battue, Isabelle Lamour a aussitôt assuré qu’elle allait déposer un recours, pointant du doigt « des conditions tout à fait inacceptables », notamment la prise de parole de Denis Masseglia lors de l’assemblée générale ordinaire organisée avant le scrutin. « On nous avait bien expliqué lors du grand oral le 25 avril que personne ne reprendrait la parole », a expliqué Isabelle Lamour. Commentaire de Denis Masseglia: « La campagne a été longue et difficile, mais le plus important est ce qui va arriver et que l’on gagne avec Paris 2024. »

ActualitésVoir toutes les actualités