Brésil - 17/02/2017

La chasse aux sponsors

Les temps sont durs pour les sports olympiques au Brésil. Six mois après la fin des Jeux de Rio, les installations sportives ne sont pas les seules à se sentir menacées d’abandon. Le comité national olympique (COB) traverse lui aussi une période de vache maigre. Selon la presse nationale, ses trois principaux partenaires privés, Nike, Nissan et Bradesco, ont quitté le navire. Les trois marques étaient en contrat avec le COB jusqu’au 31 décembre 2016. Elles n’ont pas souhaité renouveler leur partenariat. L’organisation olympique s’est mise en recherche de nouveaux sponsors, avec l’ambition de convaincre rapidement au moins un équipementier, une banque et une entreprise de télécom. En attendant, ses revenus proviennent désormais pour l’essentiel des recettes héritées de la loterie nationale.

ActualitésVoir toutes les actualités