Russie - 15/02/2017

Questions sur les médailles

Confus et contradictoire. En début de semaine, la Fédération russe d’athlétisme a annoncé qu’un seul de ses athlètes avait accepté jusque-là de rendre sa médaille après la vague de sanctions pour dopage révélée par le CIO aux Jeux de Pékin 2008 et Londres 2012. Anton Kokorin, un spécialiste du 400 m, médaillé de bronze aux Jeux de Londres avec le 4×400 m, aurait rendu sa breloque. Mais il serait le seul. Le mois dernier, la responsable du département juridique du comité olympique russe, Alexandra Brilliantova, affirmait de son côté ne pas avoir eu connaissance d’un seul Russe sanctionné ayant satisfait aux attentes du CIO. Répondant à une question de l’agence TASS, le CIO avance pourtant le contraire. Selon l’un de ses porte-paroles, les athlètes russes seraient nombreux à avoir renvoyé leurs médailles à Lausanne. « Nous en avons déjà reçu plusieurs, le processus est en cours », assure l’organisation olympique. Mais le CIO s’est refusé à donner les noms des athlètes ayant effectivement renvoyé leurs médailles olympiques.

ActualitésVoir toutes les actualités