Directeur Technique National de la Fédération Française de Voile

Jacques Cathelineau

Relations Internationales, lobbying
« Une très forte volonté d’améliorer les résultats des jeux de 2012 »

FrancsJeux : Quelles sont les principales nouveautés projetées pour cette nouvelle olympiade qui nous conduira jusqu’à Rio ?

Jacques Cathelineau : La première est la désignation d’une vice-présidente du haut niveau, Claire Fountaine, qui marque la forte volonté d’implication politique de la fédération dans la préparation olympique. Autre nouveauté, la désignation d’un directeur de l’équipe de France de voile olympique. Notre choix s’est porté sur Guillaume Chiellino, déjà entraineur olympique et chargé du suivi socioprofessionnel des sportifs de haut niveau. Il connait donc bien la compétition internationale. Le renouvellement partiel de l’équipe des entraîneurs olympiques consacre également un rajeunissement de notre encadrement.

Quels sont les principaux objectifs et la stratégie associée en matière de haut niveau olympique ?

Ces objectifs sont très clairs : des médailles aux Jeux Olympiques et paralympiques, des titres aux championnats du monde de séries olympiques. Ceci révèle une très forte volonté d’améliorer les résultats des Jeux de 2012, en voile olympique comme en voile paralympique. Cela nécessite de nous sélectionner dans toutes les séries, ce qui ne sera pas facile, vu l’augmentation de la concurrence internationale. C’est pourquoi le championnat du monde ISAF de Santander en septembre 2014 sera un rendez-vous essentiel dans notre calendrier puisque nous devrons y sélectionner le maximum de séries olympiques et paralympiques.

Comment intégrera-t-on l'équipe de France Olympique ?

Deux entrées seront possibles. En premier lieu, figurer dans les 8 premiers du championnat du monde annuel de chaque série olympique ou paralympique permettra d'intégrer l'équipe de France pour un an. Un podium olympique et un titre mondial permettront d'y figurer pour 2 ans. Le DTN pourra également choisir d'intégrer des sportifs qui changent de série ou qui viennent d'un autre domaine de course à la voile. La sélection en Equipe de France comme aux Jeux n'est donc ni figée, ni gagnée d'avance pour qui que ce soit.

3 questions à …Voir toutes les interviews