Divers - 05/09/2019

Blanca Fernández Ochoa, la dernière porte

Triste nouvelle. L’ancienne skieuse espagnole Blanca Fernandez Ochoa, 56 ans, médaillée de bronze en slalom aux Jeux d’Albertville en 1992, est décédée. Son corps a été retrouvé sans vie, mercredi 4 septembre, dans la Sierra de Guadarrama, près de la montagne de la Peñota, au nord-ouest de Madrid.

Partie seule en randonnée, elle n’avait plus donné signe de vie depuis le 23 août. Elle avait ensuite été signalée disparue, jeudi 29 août. La police a immédiatement débuté ses recherches. Dimanche dernier, elle a annoncé avoir localisé sa voiture, une Mercedes noire, sur un parking à 2 km de Cercedilla, le village de son enfance, au départ d’un sentier de randonnée. A l’intérieur, la police a trouvé son sac à main, ses papiers d’identité et 15 euros en espèces.

Les recherches dans la montagne ont mobilisé plus de 200 policiers, gardes civils, pompiers, gardes forestiers, mais aussi une soixantaine de volontaires. Elles ont été étendues sur un périmètre de 350 hectares. Un hélicoptère a été mis à la disposition de la police. Plusieurs drones munis de caméras thermiques ont été utilisés pour explorer les zones les plus escarpées.

Mais il a fallu le témoignage d’un habitant de la région pour circonscrire les recherches à une zone bien précise. Il a expliqué avoir aperçu Blanca Fernandez Ochoa sur le chemin du pic de la Peñota.

Après quatre jours de recherches, le corps sans vie de l’Espagnole a finalement été retrouvé par un fonctionnaire de la Guardia Civil. Il était en congé, mercredi 4 septembre, mais il avait tenu malgré tout à participer à l’opération avec son chien.

Les raisons de son décès restent encore inexpliquées. Selon les premières analyses, il semble que l’ancienne skieuse ait chuté et se soit blessée à la tête. Une autopsie sera pratiquée.

Blanca Fernández Ochoa appartenait à une famille historique des sports d’hiver en Espagne. Son frère aîné, Franciso Fernández Ochoa, plus connu sous sur son surnom de Paquito, a participé à quatre éditions des Jeux d’hiver, entre Grenoble 1968 et Lake Placid 1980. Médaillé d’or en slalom aux Jeux de Sapporo en 1972, il reste à ce jour le seul Espagnol champion olympique aux Jeux d’hiver. Il est décédé d’un cancer en 2006. A 56 ans, le même âge que sa jeune sœur au moment de sa disparition.

Sa carrière de skieuse terminée, Blanca Fernández Ochoa s’était lancée dans le golf, avant de participer en Espagne à plusieurs émissions de télé-réalité. Ces dernières années, elle gagnait sa vie comme coach personnelle, mais sa situation financière était qualifiée par sa famille de « très précaire. »

« Elle n’avait pas de carte de crédit et un seul compte bancaire avec un solde souvent à zéro », a confié son beau-frère, Adrián Federighi, au quotidien El Pais. L’ancienne skieuse avait récemment divorcé, vendu sa maison de Los Rozas et emménagé au domicile de sa sœur Lola. Ses deux enfants, Olivia et David, étaient restés vivre avec leur père.

Blanca Fernández Ochoa et son frère, Paquito, avaient participé très activement à la campagne de candidature, puis à l’organisation, des championnats du monde de ski alpin en Sierra Nevada en 1996.

Saisissant hasard : la découverte du corps de la médaillée olympique espagnole est intervenue à quelques heures de l’annonce de la disparition d’une autre figure des sports d’hiver, le biathlète norvégien Halvard Hanevold.

Triple champion olympique, en individuel à Nagano en 1998, puis en relais aux Jeux de Salt Lake City en 2002 et Vancouver en 2010, il est décédé mardi 3 septembre dans sa ville natale d’Asker. Il était âgé de 49 ans.

Les circonstances de son décès ne sont pour le moment pas connues. Halvard Hanevold était marié et père de deux enfants.

ActualitésVoir toutes les actualités