Événements - 23/11/2018

Les Jeux de Paris 2024 ? Plutôt les Jeux de la France

Les Jeux de Paris 2024 porteraient-ils mal leur nom ? A écouter les récentes déclarations de son président, l’événement pourrait bientôt se sentir à l’étroit sur l’actuelle carte des sites. Tony Estanguet le répète sans lassitude : les Jeux seront ceux de la France. La France toute entière.

Après avoir porté la bonne parole de Paris 2024 au Congrès des Régions de France, puis à l’Assemblée des Départements de France, Tony Estanguet s’est présenté jeudi 22 novembre devant le Congrès de l’Association des Maires de France. Même élégance pour le président du comité d’organisation. Même subtil équilibre entre sérieux et décontraction. Surtout, même volonté : mobiliser et engager les collectivités territoriales derrière un événement élevé dès la phase de candidature au titre d’enjeu national.

Comment ? La réponse porte désormais un nom au parfum très terroir : « Terre de Jeux 2024 ». Un label, inventé par l’équipe du COJO, présenté jeudi 22 novembre par Tony Estanguet devant une assemblée très attentive d’élus locaux venus de tout le pays.

Le label viendra récompenser chaque territoire engagé dans une démarche globale autour des Jeux. Les collectivités seront éligibles dès l’année 2019, sur la base d’engagements très concrets. Citons, en vrac, l’organisation d’événements et célébrations autour des Jeux, la mise en route de programmes pour valoriser les bienfaits du sport, l’accompagnement des athlètes locaux, les investissements dans les infrastructures, la participant à l’olympiade culturelle… Le catalogue se révèle assez vaste pour que chacun y trouve chaussure à son pied.

A l’arrivée, les territoires les plus créatifs ou les plus engagés seront labellisés « Terre de Jeux 2024 ». Les centres de préparation, déjà lancés dans la course pour devenir base-arrière d’une ou plusieurs délégations étrangères, pourront aussi l’accrocher à la boutonnière.

L’équipe de Paris 2024 est formelle : tout le monde peut participer, du plus petit village à la métropole la plus vaste. Pour la première fois, un projet olympique offre une identité commune à tous ceux qui souhaitent l’accompagner et prendre le train en marche.

Tony Estanguet l’explique : « Paris 2024, c’est bien plus que deux fois deux semaines de compétition dans des stades. Nous voulons construire une dynamique nationale autour du sport qui mobilise les Français pendant les six prochaines années. Tout le monde aura un rôle à jouer, et je sais pouvoir compter sur la mobilisation des collectivités territoriales qui manifestent quotidiennement leur envie de rejoindre la dynamique des Jeux. A travers le label « Terre de Jeux 2024″, nous voulons que la puissance des Jeux, leur capacité unique à mobiliser, à fédérer, à faire rayonner, puissent profiter à l’ensemble des territoires de France. »

Reste une question : comment faire le tri parmi un lot de projets et d’initiatives qui s’annonce fourni et gentiment disparate ? Au comité d’organisation, le département « Héritage » planche actuellement sur le dossier. Son équipe élabore les critères d’attribution du label. Le niveau d’exigence sera différent pour une région, une ville ou un village.

Une plateforme sera mise en place au début de l’été 2019. Les collectivités pourront y déposer leurs initiatives et trouver des conseils pour concrétiser leurs projets. Les territoires ayant décroché le précieux label pourront ensuite utiliser l’expression « Terre de Jeux 2024 » et son identité visuelle dans leur communication. Les Jeux de la France.

ActualitésVoir toutes les actualités