Événements - 16/10/2018

Kathy Carter, la nouvelle arme fatale de L.A 2028

Le comité d’organisation des Jeux de Los Angeles 2028 garde la fibre féminine. Après Lauren Lamkin, la nouvelle directrice de la communication et des relations publiques, recrutée en début de mois, une autre femme rejoint l’équipe californienne.

Kathy Carter, une ancienne joueuse universitaire de football, a été choisie par Casey Wasserman, le président de LA 2028, pour diriger le département marketing. Sa mission se chiffre en milliards de dollars. Selon un communiqué publié lundi 15 octobre, elle « supervisera les efforts du comité d’organisation pour générer plus de 5 milliards de dollars de revenus. »

Le poste confié à Kathy Carter était vacant depuis le départ à la fin du mois d’août de Lisa Baird, la directrice du marketing du comité olympique américain (USOC). Kathy Carter prendra la tête de la nouvelle entité créée par l’USOC et le comité d’organisation des Jeux de Los Angeles 2028 pour vendre les droits commerciaux de l’événement. Sa tâche s’annonce vaste. Elle regroupe le sponsoring, la billetterie, le merchandising et la vente de services d’hospitalité.

Kathy Carter dirigera une équipe d’une trentaine de personnes, issues pour la plupart du département marketing de l’USOC, rassemblées sous la bannière de l’U.S. Olympic and Paralympic Properties, une entité où elle aura le statut de directrice générale. Mais, curieusement, elle travaillera à New York, dans les bureaux du service marketing de l’USOC.

A en croire les médias américains, les discussions entre Casey Wasserman et Kathy Carter ont débuté plusieurs mois avant l’annonce de son embauche. Le président de LA 2028 cherchait l’oiseau rare. Il semble l’avoir trouvé.

Long comme le bras, son CV se révèle très linéaire. Kathy Carter a fait ses premières armes dans le football, comme assistante au marketing de la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis. Elle a progressé dans le football. Et elle n’avait, jusqu’à ces derniers jours, jamais quitté le football.

Un handicap ? Sûrement pas. Ces huit dernières années, elle présidait Soccer United Marketing (SUM), une organisation très proche dans son fonctionnement et ses missions de l’entité mise en place par l’USOC et LA 2028, puisqu’elle supervise la commercialisation des droits de la Fédération américaine de soccer et de la MLS (Major League Soccer), le championnat professionnel aux Etats-Unis.

Pour Casey Wasserman, ses 15 années passées à Soccer United Marketing constitueront un atout au service de l’USOC et des Jeux de Los Angeles 2028. Dans les deux cas, il est question de superviser une entité commune à deux organisations, avec pour mission d’en tirer le maximum de revenus tout en conciliant les intérêts des différentes parties.

Kathy Carter avait quitté SUM en avril dernier, après avoir échoué dans sa tentative de présider la Fédération américaine de soccer. Elle était arrivée deuxième du scrutin, le 10 février dernier, nettement devancée au 3ème tour par Carlos Cordeiro.

« Pour être honnête, je ne vois pas grand-chose qui soit plus grand que cette opportunité, a confié Kathy Carter pour expliquer sa décision de rejoindre LA 2028. Pour moi, ça n’est même pas un job, mais bien plus que cela. »

Rien de plus grand, donc. Et surtout rien de plus ambitieux. Casey Wasserman a fixé à 2,5 milliards de dollars l’objectif du programme de marketing des Jeux de Los Angeles 2028. Certes, les Japonais de Tokyo 2020 ont déjà fait mieux, à un peu moins de 2 ans de l’événement. Mais l’ambition des Californiens n’en reste pas moins très élevée.

Selon les règles du CIO, le comité d’organisation des Jeux de LA 2028 pourra signer ses premiers contrats de partenariat à compter du 1er janvier 2019, mais seulement dans des catégories non couvertes par les sponsors actuels de l’USOC.

ActualitésVoir toutes les actualités