Institutions - 23/07/2018

Infantino et Coe restent bloqués à la porte

Encore raté. Gianni Infantino et Sebastian Coe, respectivement présidents de la FIFA et de l’IAAF, devront encore patienter avant de pouvoir enfiler le costume de membre du CIO. L’organisation olympique a dévoilé en fin de semaine passée une liste de neuf candidats censés intégrer l’institution lors de sa prochaine session, en octobre 2018 à Buenos Aires. Le Suisse et le Britannique n’en font pas partie.

Une forme de sanction ? Même pas. Thomas Bach l’a précisé vendredi 20 juillet en conférence de presse : les noms de Gianni Infantino et Sebastian Coe n’ont pas été retenus par la commission exécutive du CIO à cause d’un mauvais timing. L’un et l’autre devront affronter l’an prochain l’obstacle toujours incertain d’une réélection. En cas de défaite, leur statut de nouveau membre du CIO serait remis en cause. Fâcheux.

A la place, l’organisation olympique leur a préféré le Japonais Mori Watanabe, le président de la Fédération internationale de gymnastique (FIG), et le Brésilien Andrew Parsons, son homologue du Comité international paralympique (IPC). Ils étaient annoncés.

Avec ces neuf nouveaux entrants, dont l’intégrité a été longuement examinée par la commission d’éthique, le CIO comptera 106 membres au terme de sa prochaine session, organisée en marge des Jeux de la Jeunesse à Buenos Aires.

Selon un communiqué du CIO, les nouveaux venus sont issus d’horizons aussi divers que le sport, la communication, la gestion d’entreprise, les relations internationales, l’avancement des femmes, les finances, le bien-être social, l’économie et les ONG.

Cinq candidats sont proposés en tant que membres individuels :

Daina Gudzineviciute
(Lituanie, présidente du comité olympique lituanien)

Félicité Rwemarika
(Rwanda, 1ere vice-présidente du comité olympique rwandais)

Camilo Perez Lopez Moreira
(Paraguay, président du comité olympique paraguayen)

Giovanni Malago
(Italie, président du comité olympique italien)

Samira Asghari
(Afghanistan)

Deux candidats sont proposés en tant que membres représentant un CNO ou une association mondiale ou continentale de CNO :

William Frederick Blick
(Ouganda, président du comité olympique ougandais)

SAR le Prince Jigyel Ugyen Wangchuck
(Bhoutan, président du comité olympique du Bhoutan)

Deux candidats sont proposés en tant que membres représentant une Fédération internationale ou une organisation reconnue par le CIO :

Morinari Watanabe
(Japon, président de la Fédération internationale de gymnastique)

Andrew Parsons
(Brésil, président du Comité international paralympique).

 

ActualitésVoir toutes les actualités