Événements - 04/05/2018

Entre les deux Corée, les femmes mènent l’échange

Historique. Inédit. Et surtout très prometteur. Dans le dossier ô combien médiatique du réchauffement diplomatique entre les deux Corée, les femmes montrent la voie.

Aux Jeux d’hiver de PyeongChang, en février dernier, l’équipe féminine unifiée de hockey sur glace s’est offert une place de choix dans l’album de l’année. Jeudi 3 mai, dans la ville suédoise d’Halmstad, les pongistes féminines des deux pays voisins de la péninsule ont elles aussi fait l’événement.

Opposées en quart-de-finale du tournoi par équipes des Mondiaux de tennis de table, elles ont refusé de se disputer la victoire. Elles ont demandé la permission aux organisateurs de continuer ensemble le tournoi, mais dans une équipe unifiée de Corée. Du jamais vu.

Selon un communiqué de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF), « les deux équipes n’ont pas souhaité s’affronter pour une place en demi-finale. Les discussions ont débouché sur un accord entre les dirigeants des sélections de Corée du Nord et de Corée du Sud, validé par la Fédération internationale (ITTF), de présenter une équipe de Corée unie pour les demi-finales ».

Commentaire de Thomas Weikert, le président de l’ITTF: « Quand j’ai informé notre conseil d’administration de cette évolution, l’équipe unifiée a reçu une ovation des délégués qui ont manifesté leur soutien à cette initiative historique. »

Présent en Suède pour les championnats du monde par équipes, le Sud-Coréen Ruy Seung-min a levé un coin du voile sur les conditions de cette improbable réunion. Désormais membre du CIO, au sein de la commission des athlètes, le champion olympique en simple aux Jeux d’Athènes en 2024 a expliqué à l’agence Yonhap que les discussions sur une éventuelle équipe unifiée avaient débuté seulement en début de compétition. « Nous ne savions pas ce qui allait se passer et, même pendant notre réunion, nous n’avions pas de grands espoirs, a-t-il confié. Même maintenant, je ne peux toujours pas croire que nous disposons d’une équipe commune. »

L’équipe coréenne unifiée doit rencontrer le Japon ce vendredi 4 mai pour une place en finale. Même en cas de défaite, ses neuf joueuses – 5 venues de Corée du Sud, les 4 autres du Nord – monteront sur le podium pour recevoir une médaille de bronze.

Il a été convenu à Halmstad que les drapeaux sud et nord coréens seront hissés lors de la cérémonie de remise des médailles. Les athlètes porteront leurs uniformes nationaux respectifs, faute d’un équipement commun préparé avant la compétition.

ActualitésVoir toutes les actualités