Candidatures - 17/03/2018

Pour les Jeux d’hiver 2026, Calgary a son feu vert

Il était temps. Quinze jours avant la date limite fixée par le CIO pour exprimer par courrier son intérêt pour la course, le projet de Calgary pour les Jeux d’hiver en 2026 a obtenu le feu vert des autorités de l’Alberta et du Canada. L’information n’est pas encore officielle, mais la presse canadienne la considère comme digne de foi. Elle se base sur des documents rendus publics vendredi par la capitale de l’Alberta.

Le rapport en question précise que les gouvernements de l’Alberta et du Canada ont accepté de contribuer financièrement à la candidature de Calgary, dont le montant est estimé à 30 millions de dollars canadiens, soit environ 18,5 millions d’euros.

Le gouvernement fédéral verserait la somme de 10,5 millions de dollars (6,5 M€), celui de l’Alberta apportant pour sa part un chèque de 10 millions de dollars (6,2 M€).

Avec ce feu vert des autorités politiques, Calgary est-elle désormais assurée de postuler à l’organisation des Jeux de 2026? Pas si sûr. Pour le conseil municipal et pour le maire, Naheed Nenshi, la participation financière du Canada et de l’Alberta à la campagne de candidature a toujours été présentée comme un passage obligé. Une condition obligatoire mais pas forcément suffisante.

La question de la candidature aux Jeux d’hiver en 2026 doit être discutée mercredi 22 mars en conseil municipal. Le débat s’annonce animé. Les discussions devraient porter pour l’essentiel sur des questions de coûts.

Selon le site de la chaîne CBC, les élus municipaux recommanderont la création d’une société en charge de la candidature. Son fonctionnement devrait coûter 2,5 millions de dollars (1,5 million d’euros). Elle sera financée par la mairie. Au total, la part des autorités locales dans le budget de la candidature s’élèverait ainsi à 9,5 millions de dollars (6 M€). Une dépense qui pourrait en freiner certains.

Autre question: le référendum. L’un des conseillers municipaux, Jeromy Farkas, plaide pour l’organisation d’une consultation populaire autour du projet de candidature. Mais son coût reviendrait à près de 2 millions de dollars canadiens. Et il faudrait sans doute 6 mois pour en préparer l’organisation. Un délai bien trop long aux yeux du maire de Calgary. Naheed Nenshi n’en a jamais fait mystère: la décision finale de se lancer dans le course doit intervenir au plus tard en juin prochain. Mais le plus tôt sera le mieux.

 

ActualitésVoir toutes les actualités