Candidatures - 24/01/2018

Avec Graz et Schladming, l’Autriche revient en piste

L’Autriche ne renonce pas. En octobre dernier, la population d’Innsbrück a rejeté par référendum, à une courte majorité (53%), le projet d’une candidature aux Jeux d’hiver 2026. Mais l’idée est toujours dans l’air. Elle a simplement changé de région.

Mardi soir, les maires des stations autrichiennes de Graz et de Schladming, situées dans la province de Styrie, à l’est du pays, ont annoncé leur volonté de présenter une candidature commune à l’organisation des Jeux d’hiver 2026. Ils ont profité de la forte présence médiatique au slalom masculin de la Coupe du Monde de ski alpin, disputé en nocturne sur la piste de Schladming (photo ci-dessous), pour dévoiler leur projet.

Les deux élus locaux n’en ont pas dit très long sur le pourquoi et le comment d’une éventuelle candidature. Mais ils devront rapidement étaler leurs cartes. Le processus de sélection établi par le CIO exige que les villes intéressées envoient à Lausanne une lettre d’intention au plus tard à la fin du mois de mars 2018. Elles devront ensuite présenter leur dossier dans le courant du mois de septembre.

Il faudra faire vite, les Autrichiens le savent. Mais ils semblent avoir déjà avancé. Les porteurs du projet ont annoncé, mardi 23 janvier à Schladming, un calendrier de campagne au profil réaliste. Ils présenteront un budget et un plan de financement au mois de mars, avant de lancer une étude de faisabilité plus poussée et proposer leur dispositif et leur concept technique en juin 2018.

A la question inévitable du référendum, le maire de Schladming, Jurgen Winter, a répondu par la négative. Il n’est pas prévu et n’aura pas lieu.

Avec l’entrée probable dans la course des deux stations autrichiennes, la campagne pour les Jeux d’hiver 2026 se donne une meilleure allure. Elle pourrait mettre aux prises les Suédois de Stockholm, les Suisses de Sion, les Canadiens de Calgary, les Japonais de Sapporo, et les Autrichiens de Graz et Schladming. Cinq dossiers, trois continents. Surtout, cinq places fortes des sports d’hiver. Le CIO ne s’en plaindra pas, après avoir suggéré que les Jeux reviennent en 2026 dans « une station classique de sports d’hiver. »

Pour rappel, l’Autriche est actuellement lancée dans une autre campagne, avec la candidature de Saalbach-Hinterglemm pour les Mondiaux de ski alpin en 2023. Elle est en concurrence avec le dossier de Courchevel et Méribel présenté par la France.

ActualitésVoir toutes les actualités