Candidatures - 29/12/2017

Gianni Infantino et les vertus du ménage à trois

La messe est dite. Ou presque. Sauf improbable retournement de situation, peu fréquent dans le monde du football, l’organisation du Mondial 2026 sera attribuée aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. Le Maroc, seul autre pays en lice, pourra remballer son dossier.

Gianni Infantino, le président de la FIFA, l’a signifié à sa manière, jeudi 28 décembre, à l’occasion d’une conférence internationale à Dubaï. Avec diplomatie, mais sans faire mystère de sa préférence. « Les candidatures conjointes sont de bonnes choses, et le fait que le Canada, les Etats-Unis et le Mexique s’unissent dans un projet commun est un message positif », a suggéré publiquement le dirigeant suisse.

Difficile de faire plus direct. A l’heure où le CIO peine à convaincre les pays de se lancer dans l’aventure d’une candidature olympique, la FIFA ouvre en grand la porte au partage des forces. Une tendance qui devrait profiter au dossier commun porté par les Etats-Unis, le Canada et le Mexique pour le Mondial 2026. Puis, à moyen terme, à la candidature déjà annoncée de l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay pour l’édition 2030.

Pour Gianni Infantino, il ne serait pas juste que la FIFA « impose de lourdes charges sur un seul pays si un événement peut être organisé dans plusieurs. » Le Mondial 2026 sera le premier de l’histoire à rassembler 48 équipes, contre 32 aujourd’hui. Le surcoût s’annonce inévitable pour le ou les pays hôtes, d’où l’intérêt d’en répartir le poids sur plusieurs nations.

Pour rappel, le Mondial 2026 sera attribué lors du Congrès de la FIFA en juin prochain, juste avant l’ouverture à Moscou de la Coupe du Monde 2018. Pour la première fois, les représentants des 211 fédérations nationales membres de la FIFA seront invités à participer au vote, un privilège jusque-là réservé aux seuls élus du conseil exécutif.

Autre annonce: la réforme du du processus de candidature. Gianni Infantino l’a expliqué lors de son intervention à la conférence de Dubaï: « Accorder deux Coupes du Monde en même temps, comme nous l’avons fait pour 2018 et 2022, a été une erreur. La FIFA doit organiser le meilleur processus de candidature et la meilleure campagne pour 2026. Nous sommes en train d’établir les règles et les directives dans ce but. »

 

Il serait temps. La campagne a en effet largement commencé. Elle doit durer jusqu’au mois de juin. Une course à deux, entre le trio Etats-Unis-Canada-Mexique et le Maroc, où la balance penche de plus en plus nettement du côté américain.

 

ActualitésVoir toutes les actualités