Événements - 23/11/2017

Après le ski de fond, le skeleton russe rayé des listes

Le statut de champion olympique n’est décidément plus éternel. En Russie, il devient même assez précaire. Le CIO a publié, mercredi 22 novembre, une nouvelle liste d’athlètes disqualifiés a posteriori des épreuves des Jeux de Sotchi 2014, dans le cadre des travaux de la commission Oswald sur le dopage en Russie. Tous sont russes et spécialistes du skeleton. Parmi eux, deux médaillés olympiques.

En tête de liste, Aleksandr Tretiakov (photo ci-dessus). Agé aujourd’hui de 32 ans, mais seulement 28 ans à l’époque des faits, il avait remporté l’or olympique aux Jeux de Sotchi. La consécration d’une carrière marquée par une médaille de bronze aux Jeux de Vancouver en 2010 et un titre mondial à Saint-Moritz en 2013. A Sotchi, le Russe était dopé. Son nom sera rayé du palmarès. Il est désormais banni à vie des Jeux olympiques. Quant à sa médaille d’or, elle reviendra au Letton Martins Dukurs, cinq fois champion du monde, sept fois vainqueur de la Coupe du monde, mais encore jamais titré aux Jeux.

Les trois autres bannis par la commission Osawald sévissaient également dans le skeleton. Elena Nikitina avait été médaillée de bronze aux Jeux de Sotchi, Olga Potylitsyna avait pris la 5ème place, Maria Orlova s’était classée 6ème. Egalement reconnues coupables d’infraction aux règles antidopage du CIO, selon l’article 2, elles sont rayées des résultats et disqualifiées à vie des Jeux olympiques.

Sans grande surprise, la Fédération russe de bobsleigh et skeleton a crié au scandale. « Nous sommes convaincus de l’innocence de nos athlètes, et nous défendrons leurs droits dans toutes les institutions possibles, annonce-t-elle dans un communiqué. Nous pensons que les normes juridiques et les principes fondamentaux du droit ont été violés. »

Même son de cloche chez Vitaly Mutko, l’ancien ministre russe des Sports, aujourd’hui n°2 du gouvernement: « Les opinions des athlètes ne sont pas entendues. Je pense que tous les athlètes qui sont inclus dans cette enquête seront punis, c’est déjà clair. Je ne pense pas qu’il s’agisse de la position du CIO, ce sont les recommandations de ceux qui ont écrit ce scénario. »

Avec ces quatre nouveaux exclus, la liste des athlètes russes disqualifiés a posteriori des Jeux de Sotchi 2014 compte désormais 10 noms, dont deux champions olympiques, Aleksandr Tretiakov et le fondeur Alexander Legkov,  médaillé d’or au 50 km.

Au classement des médailles, mis à jour après ces quatre derniers cas, la Russie reste en tête. Pour combien de temps?

ActualitésVoir toutes les actualités