Candidatures - 21/11/2017

Calgary 2026, deux millions de dollars pour continuer

L’aventure continue pour Calgary 2026. Le conseil municipal de la capitale de l’Alberta a approuvé par vote, lundi 20 novembre, une rallonge financière de 2 millions de dollars canadiens (1,33 million d’euros), pour poursuivre « l’exploration d’une candidature » aux Jeux d’hiver 2026.

La discussion s’annonçait animée. Elle l’a été. Au terme de près de trois heures de débat, la balance a fini par pencher vers le oui. Neuf conseillers municipaux ont voté en faveur d’une poursuite du projet olympique, contre seulement quatre opposants au projet. Calgary 2026 respire donc encore, même si le chemin reste long avant le dépôt formel d’un dossier de candidature devant le CIO.

Dans le détail, un million de dollars canadiens sera octroyé d’ici la fin de l’année. Le reste de la somme, un autre million, sera investi dans la seule éventualité où les gouvernements provincial et fédéral accepteraient de contribuer financièrement à la candidature.

Dans le cas contraire, un vote du conseil municipal de Calgary serait organisé en février prochain, au moment des Jeux de PyeongChang 2018. Il aurait une nouvelle fois à se prononcer sur la poursuite de l’aventure olympique.

Réaction du maire de Calgary, Naheed Nenshi, après avoir été l’un des neuf élus à voter en faveur du projet : « Il y a un rêve pour Calgary et il est logique de prendre un peu de risque pour réaliser ce rêve. »

Le projet reste en vie, mais rien ne semble vraiment réglé. Avant le vote, lundi 20 novembre, un article du Globe and Mail a révélé que deux audits indépendants, réalisés respectivement par le cabinet Deloitte et par la « Conference Board of Canada », pointaient une série de doutes quant au budget estimé des Jeux (4,6 milliards de dollars canadiens, soit environ 3 milliards d’euros) et aux retombées économiques de l’événement. Deux rapports dont les élus municipaux auraient eu connaissance très peu de temps avant le scrutin.

Une équipe spéciale, une task force, formée d’employés municipaux et de consultants, poursuivra donc le travail. En tête de ses priorités, une analyse approfondie des coûts d’une candidature, du budget opérationnel des Jeux, de la sécurité et des garanties financières.

Au cours de la même réunion, lundi 20 novembre, le conseil municipal a également voté en faveur du recours à des installations situées à l’extérieur de Calgary. Avec l’objectif avoué de réduire les coûts de construction et d’organisation. En cas de prolongement de l’aventure, le dossier de Calgary 2026 pourrait ainsi s’appuyer sur des équipements déjà existants à Edmonton, voire à Vancouver ou à Whistler, en Colombie-Britannique.

ActualitésVoir toutes les actualités