Événements - 20/10/2017

Contre la Russie, le Canada veut mener la fronde

La pression est américaine, croit savoir Vladimir Poutine. Peut-être. Mais l’offensive du mouvement sportif international contre le sport russe est désormais menée par le Canada. Le comité olympique canadien (COC) a annoncé jeudi 19 octobre, via un communiqué, avoir une fois de plus demandé au CIO d’imposer à la Russie des « sanctions immédiates et significatives ».

En première ligne, Tricia Smith (photo ci-dessus, à droite). La présidente du COC explique: « Nous reconnaissons et nous applaudissons le travail réalisé par le CIO, notamment par les deux commissions présidées par Samuel Schmid et Denis Oswald, qui enquêtent sur cette question. Toutefois, le travail est fastidieux et nécessite du temps. Si les conclusions des commissions ne sont pas imminentes, nous demandons que des mesures provisoires soient adoptées, notamment des suspensions, afin de protéger l’intégrité des Jeux olympiques d’hiver qui démarrent dans seulement 112 jours. »

Chris Overholt, le secrétaire général du COC, enfonce le clou: « Le comité olympique canadien se joint à Richard Pound, Richard McLaren, Beckie Scott et au concert de voix importantes en provenance du Canada et de partout dans le monde dans le combat pour un sport propre et éthique. Le sport peut maintenir son intégrité quand tout le monde respecte les mêmes règles, ce qui ne peut arriver quand certaines nations s’engagent dans des pratiques flagrantes de dopage appuyé par l’État. Il ne peut pas y avoir d’écart à ce principe. »

A l’évidence, le Canada s’est mis en tête de mener la fronde. Une position finalement assez logique. L’AMA a installé son siège mondial à Montréal. Richard McLaren, auteur d’un rapport à son nom sur le dopage en Russie, est citoyen canadien, formé à l’Université de l’Ontario. Quant à Richard Pound, l’historique membre canadien du CIO, il s’est imposé au cours des derniers mois comme le plus critique des dirigeants olympiques sur l’immobilisme de l’organisation quant aux questions de dopage et de gouvernance.

Déterminé à ne pas relâcher la pression, le COC a annoncé la tenue d’un « symposium sur le sport éthique », prévu le 24 novembre 2017 à Calgary, dans l’Alberta « Nous invitons les nations olympiques qui désirent se joindre à cette conversation à participer à ce symposium, explique Chris Overholt. Nous devons chercher des solutions constructives à ces problèmes. »

ActualitésVoir toutes les actualités