Candidatures - 10/09/2017

« Bernard Lapasset: « Je resterai hyper actif »

Il a partagé avec Tony Estanguet la présidence du comité de candidature de Paris 2024. Il fera bientôt un pas en arrière pour se glisser dans un rôle moins exposé de président honoraire du futur comité d’organisation des Jeux. A moins de 3 jours du vote du CIO, Bernard Lapasset balaye le passé en embrasse l’avenir. Interview.

FrancsJeux: Comment allez-vous vivre la décision du CIO d’attribuer à Paris les Jeux en 2024?

Bernard Lapasset: J’en attends un grand moment. Quelque chose d’énorme. Nous sommes partis dans cette aventure avec beaucoup d’envie et une grande passion. Aujourd’hui, nous y sommes arrivés. Nous sommes allés au bout en respectant ce que nous avions annoncé et voulu. Au cours de ces trois années de campagne, je n’ai pas vu un seul vote des membres fondateurs qui n’ait pas obtenu l’unanimité. Quinze jours après le feu vert du CIO sur la candidature de Paris, les partenaires venaient déjà nous voir pour s’engager à nos côtés.

Cette candidature a-t-elle changé l’image que la France se fait du sport et de ses événements?

Oui. Nous avons ouvert la France à une nouvelle dimension sportive. Les secteurs du sport-santé, du sport et de la culture, de l’environnement, du vivre ensemble, étaient encore très creux. Avec cette candidature, et plus encore avec les Jeux à venir, nous avons contribué à les faire exister.

Quels ont été, à vos yeux, les moments décisifs de la campagne de candidature?

J’en retiens deux. Le premier remonte aux Jeux de Rio 2016, avec la présence de François Hollande aux côtés des élus et des athlètes. Il avait fait un show extraordinaire face aux médias. Le lendemain, le Times de Londres avait publié une photo de la session de Singapour pour les Jeux de 2012, où les politiques étaient tous au premier rang, et en face une image de François Hollande avec tous les athlètes aux JO de Rio. Le contraste était frappant. A partir de là, nous ne pouvions plus faire marche arrière. Le second moment clé est plus récent. Il remonte au mois de mai dernier avec la visite de la commission d’évaluation. Pour la première fois, nous avions un vrai retour du CIO sur notre dossier et notre travail. Un retour très positif. Nous pouvions continuer à avancer. Nous savions que nous avions les pieds sur terre.

Quel rôle allez-vous jouer au sein du comité d’organisation des Jeux de 2024?

Nous en avons déjà parlé avec Tony Estanguet. Il sera le patron, mais je resterai à ses côtés. Je vais le conseiller. Je serai membre du bureau. Je resterai hyper actif.

ActualitésVoir toutes les actualités