Candidatures - 31/07/2017

« Nous sommes très, très proches d’un accord »

Le compte-à-rebours en est désormais à une seule poignée de chiffres. Ce lundi 31 août, il pourrait bien marquer seulement J – 4. Quatre jours, pas un de plus, avant la fin anticipée de la course aux Jeux d’été en 2024. Rien n’est encore officiel, mais selon Eric Garcetti, le maire de Los Angeles, l’équipe californienne serait désormais tout prêt d’un accord. L’affaire pourrait être bouclée dès vendredi 4 août. Elle enverrait à Paris les Jeux de 2024, puis à Los Angeles l’édition 2028.

Très présent dans les médias, en cette fin du mois de juillet, l’élu démocrate avait osé un premier aveu en milieu de semaine passée, assurant lors d’un événement organisé par BuzzFeed à Palo Ranchos Verdes: « Nous serions stupides de ne pas prendre 2028 ».  Précisant sa pensée, il avait expliqué que les conditions financières désormais proposées par le CIO devenaient difficiles à refuser.

Eric Garcetti a avancé un nouveau pion en fin de semaine. Il a expliqué au Southern California News Group que la fin de la partie était désormais imminente. « Nous sommes très, très proches d’un accord, a-t-il assuré. Mais deux semaines plus tôt je pensais que nous l’aurions déjà. » Prudence, donc. Mais prudence relative. Le maire de Los Angeles l’explique: « Nos discussions (avec le CIO et Paris 2024) se passent très bien. Elles sont très harmonieuses. Nous devrions aboutir dès la semaine à venir. L’option 2024 n’est pas écartée. Mais nous avons évoqué ce dont nous aurions besoin pour 2028. »

Une date est annoncée: vendredi 4 août. Ce jour-là, une réunion du conseil municipal de Los Angeles est prévue avec le sous-comité chargé du dossier olympique. Eric Garcetti mènera les débats. Ils pourraient être décisifs. Le maire l’a confié en fin de semaine passée: « Je suis optimiste sur le fait qu’un accord soit conclu le prochain vendredi. »

La fin est proche, mais le feuilleton devrait compter encore quelques épisodes. En cas d’accord formel, le CIO ouvrira immédiatement une nouvelle procédure de candidature pour les Jeux de 2028. Pour la forme, rien de plus. Los Angeles sera seule en piste. Une commission d’évaluation au format réduit, toujours conduite par le Suisse Patrick Baumann, se rendra alors au pas de course dans la métropole californienne. Elle inspectera les sites, histoire de vérifier que le projet de LA 2024 puisse se transformer en un dossier LA 2028, avec seulement quelques retouches à apporter et un jeu d’écritures à compléter. Pour la forme, rien d’autre.

ActualitésVoir toutes les actualités