Événements - 17/07/2017

Avant les JO, l’Amérique s’offre une chaîne olympique

C’est fait. Un peu moins d’une année après le CIO, le mouvement sportif américain a ajouté une nouvelle pièce à son copieux équipement. Le comité national olympique (USOC) et le groupe NBCUniversal ont uni leurs efforts, et partagé leurs moyens, pour lancer une chaîne olympique, première déclinaison nationale de la plateforme numérique lancée en août dernier par le CIO.

Le nouveau bébé a poussé son premier cri samedi 15 juillet 2017. Son nom: Olympic Channel: Home of Team USA. Une identité qui en dit long sur son contenu. A la différence de sa sœur aînée, enfantée par le CIO, la plateforme américaine veut se concentrer sur l’essentiel aux yeux de son public potentiel: les athlètes et les équipes des Etats-Unis.

Selon le groupe NBC, la chaîne olympique est déjà accessible via les opérateurs du câble et du satellite dans 35 millions de foyers américains. Elle devrait atteindre la barre des 40 millions en fin d’année. Elle fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour l’USOC, la chaîne olympique constitue une opportunité de donner une visibilité à l’actualité olympique en dehors des Jeux. Elle offre également l’occasion de se présenter en « partenaire » du CIO, une position qui ne fâchera personne dans la perspective des Jeux d’été à Los Angeles en 2024 ou 2028.

Pour NBCUniversal, l’initiative se révèle plus commerciale. Le groupe audiovisuel a acquis les droits des Jeux jusqu’en 2032. Un bail. Il entend bien rentabiliser son investissement, une opération qui s’avère désormais très ardue. Aux Jeux de Rio, en août 2016, son audience a enregistré une baisse de 15% par rapport à l’édition 2012 à Londres. La première chute de l’audimat depuis l’année 2000.

Pas question, donc, de lésiner sur les moyens. La chaîne olympique s’autorisera un regard décalé sur l’actualité olympique, à l’image de la plateforme du CIO, par des séries inédites, du magazine et des portraits d’athlètes. Mais elle privilégiera surtout l’événementiel. Pour sa première semaine de diffusion, elle propose les Mondiaux de natation à Budapest et les championnats du Monde d’athlétisme handisport à Londres. Sympa.

Mais le meilleur est à venir. NBCUniversal l’a dévoilé au moment du lancement: la chaîne proposera à partir du 28 août 2017 en prime time, à 20 heures sur la côte est, huit soirées consécutives consacrées à l’épopée de la Dream Team de basket-ball aux Jeux de Barcelone en 1992. Un match par soir, pendant huit jours, avec les commentaires de l’époque. Une façon de montrer aux jeunes Américains que l’histoire des Jeux a offert des moments que le temps n’a pas encore réussi à démoder.

Lisa Baird, la directrice du marketing de l’USOC, l’explique: « Nous avons toujours proposé au public américain, avec les Jeux, la version finale de la compétition, celle où se joue la victoire. Avec cette chaîne olympique, nous allons pouvoir lui montrer la saison régulière, où se prépare le succès. »

Il manquait une pièce au puzzle. L’USOC et NBC l’ont posée. En attendant le morceau le plus visible, les Jeux d’été, annoncés à Los Angeles en 2024 ou 2028.

Selon Mark Parkman, le manager général de la chaîne olympique du CIO, l’initiative de l’USOC et du groupe NBCUniversal pourrait bientôt être déclinée ailleurs dans le monde. La Russie pourrait suivre, dans un avenir encore conditionné par le sort que lui réservera le CIO quant à sa participation aux prochains Jeux.

ActualitésVoir toutes les actualités