Candidatures - 07/07/2017

A Lausanne, le grand oral avant l’heure du vote

Le Comité international olympique aurait-il compris tout le sens du mot timing ? Peut-être bien. L’organisation olympique a dévoilé jeudi 6 juillet, dans un document envoyé aux médias, le programme détaillé des 4 jours de festivités prévus à Lausanne, à partir de ce dimanche 9 juillet, à l’occasion de sa session extraordinaire. Bonne surprise: les moments les plus attendus ont été placés dans un ordre assez subtil pour préserver l’intérêt et entretenir un semblant de suspense.

Dans la capitale olympique, les équipes de Los Angeles et Paris devront se livrer au toujours délicat exercice de la présentation, la troisième depuis le début de la campagne, avant de connaître la décision finale des membres du CIO quant à un double vote 2024-2028 lors de la session de Lima le 13 septembre. Américains et Français ne sauront que dans l’après-midi du mardi 11 juillet s’ils décrocheront à coup sûr l’organisation des Jeux, en 2024 ou 2028. Le matin même, ils auront eu à présenter leur vision et leur dossier devant les membres du CIO et les présidents des fédérations internationales, puis répondre à leurs questions. Le grand oral avant la décision. Logique et bien pensé.

Dans le détail, le rendez-vous de Lausanne débutera comme le veut l’usage, par une réunion de la commission exécutive, dimanche 9 juillet, à l’hôtel Palace. Rien de très croustillant. Même menu pour la matinée du lundi 10 juillet, avec en guise de pause-déjeuner une conférence de presse de Thomas Bach, toujours utile pour réveiller les uns et les autres.

Changement de cadre, d’ambiance et de décor en milieu d’après-midi, lundi 10 juillet. Thomas Bach, le maître de cérémonie, accueillera les délégations de Los Angeles et de Paris au Musée olympique. Les Californiens arriveront les premiers, en vertu d’un ordre immuable établi par tirage au sort (dit-on), dès le début de la campagne de candidature. Ils sont attendus à 16 h. La visite doit durer 1 h 20. A 17 h 20, l’équipe américaine sera priée de quitter les lieux pour laisser la place aux Français, attendus au même endroit, mais  partir de 18 h. Prudent, le CIO a prévu un battement de 40 minutes, histoire d’éviter que les uns croisent les autres. La délégation de Paris 2024 aura, elle aussi, droit à une visite et un échange de 1 h 20.

Mardi matin, grand oral. Nouveau décor, le SwissTech de Lausanne, auditorium A. Ambiance présumée plus tendue. Los Angeles ouvrira le bal, à 9 heures tapantes. L’exercice est exceptionnellement long: 75 minutes. Assez pour détailler la vision des Jeux, images et vidéos à l’appui, puis répondre aux questions. Les membres du CIO ayant eu a priori le temps d’éplucher en profondeur le rapport de la commission d’évaluation, elles ne devraient pas manquer. Après la traditionnelle pause café, la délégation de Paris 2024 prendra possession des lieux, à partir de 10 h 30. Même format. Les Américains se montreront-ils « cools » et « innovants »? Les Français auront-ils une approche plus « culturelle »? A voir.

Deuxième temps fort, ce même mardi 11 juillet, toujours au SwissTech de Lausanne: la session extraordinaire du CIO. Extraordinaire est le mot juste puisque la centaine de membres de l’organisation doit débattre, entre 13 h 30 et 18 h 00, du scénario d’un double vote 2024-2028 proposé par la commission exécutive. Sauf tremblement de terre, un phénomène rarissime dans le canton de Vaud, ils voteront pour.

En fin de journée, mardi 11 juillet 2017, les deux équipes de candidature pourront alors, en toute logique, faire sauter les bouchons: Paris aura les Jeux, Los Angeles aussi. Deux gagnants, plus un troisième, le plus tranquille du trio: le CIO.

La suite, et fin, de la virée en terre suisse prendra sans doute un caractère plus « commercial ». Mercredi matin, entre 9 h 30 et 11 h 30, les membres du CIO et de la famille olympique visiteront les stands de Los Angeles et Paris au SwissTech. L’occasion de causer dans un cadre moins formel que l’auditorium. Les médias suivront le même tracé, mais seulement à partir de 11 h 30, lorsque la troupe officielle aura quitté les lieux. Chacun son tour.

ActualitésVoir toutes les actualités